La première pierre du Pont Valentré fut posée le 17 Juin 1308. Il avait une vocation de forteresse, destinée à défendre la ville contre les attaques venant du sud. Long de 138m il comporte 3 tours carrées et 6 arches ogivales de 16,50m. Deux barbacanes protégeaient son accès. La construction fut terminée en 1378.


La légende:

Diable La construction en s'éternisant sur plus d'un demi-siècle, fit naître la légende que chaque cadurcien se plaît à raconter. Exaspéré par la lenteur des travaux, le maître d’œuvre signe un pacte avec Satan. Le diable mettra tout son savoir-faire au service de la construction et s'il exécute tous ses ordres, il lui abandonnera son âme en paiement. Le pont s'élève avec rapidité, les travaux s'achèvent, le contrat arrive à son terme. Pour sauver son âme, car il ne tient pas à finir ses jours en enfer, l'architecte demande au diable d’aller chercher de l’eau à la source des Chartreux, pour ses ouvriers, avec un crible...

Satan revint naturellement bredouille et perdit son marché. Décidé à se venger, le diable vient chaque nuit desceller la dernière pierre de la tour centrale, dite Tour du diable, remise en place la veille par les maçons.
 

  En 1879, l'architecte chargé de la restauration, Paul Gout, fait immortaliser cette légende par une pierre sculptée représentant le diable tentant d'arracher la pierre du pont mais n'y parvenant pas, ses griffes étant coincées dans les joints de la pierre.

 

 

Aller au haut